La conduite accompagnée, comment ça marche ?

AccueilActualitéLa conduite accompagnée, comment ça marche ?

Si vous avez un jeune conducteur dans votre famille, vous vous demandez probablement comment vous pouvez vous préparer pour la conduite accompagnée. La conduite accompagnée est une étape importante dans la vie d’un jeune conducteur, car c’est à ce moment-là qu’ils commencent à apprendre à conduire seuls.

Les avantages de la conduite accompagnée.

La conduite accompagnée est un excellent moyen pour les jeunes conducteurs d’apprendre à conduire. Cela leur permet d’avoir un conducteur expérimenté à leurs côtés pour les aider à maîtriser les techniques de conduite. De plus, la conduite accompagnée leur donne l’occasion de gagner de l’expérience en conduisant sur de courtes distances avant de conduire seuls.

Les inconvénients de la conduite accompagnée.

Bien que la conduite accompagnée soit un excellent moyen pour les jeunes conducteurs d’apprendre à conduire, il y a quelques inconvénients à cette méthode. Tout d’abord, cela peut être coûteux, car il faut payer pour l’assurance du jeune conducteur et pour l’essence. De plus, il peut être difficile de trouver quelqu’un qui soit prêt à accompagner le jeune conducteur.

Les étapes de la conduite accompagnée.

La conduite accompagnée est un processus en plusieurs étapes.

Tout d’abord, le jeune conducteur doit obtenir une autorisation de conduire accompagnée de leur parent ou tuteur. Il doit également se rendre à un rendez-vous pédagogique avant de débuter l’apprentissage de la conduite.

La conduite accompagnée doit durer au moins 1 an et un minimum de 3 000 km doit être parcourus. Le futur jeune conducteur et son tuteur doivent se rendre à deux rendez-vous avec le formateur de l’école de conduite.

Les conditions pour accéder à la conduite accompagnée.

Le jeune conducteur doit être âgé d’au moins 15 ans. Pour accéder à la conduite accompagnée, le jeune conducteur doit avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.

Avant de commencer la conduite accompagnée, le futur jeune conducteur doit :

  • Effectuer une évaluation préalable d’une heure ;
  • Comprendre une formation théorique sur la sécurité routière en vue de passer l’épreuve du code ;
  • Comprendre une formation pratique dont la durée minimum obligatoire est de 20 heures.

Après la réussite de l’épreuve du code et si le niveau de conduite est jugé suffisant, la jeune conducteur doit savoir manier correctement un véhicule en toute sécurité (maîtrise du véhicule à allure variée, se positionner sur la chaussée, circuler en agglomération ou sur route etc.).

Pour accéder à la conduite accompagnée, l’accompagnateur du jeune conducteur doit être :

  • Titulaire du permis B depuis au moins 5 ans et sans interruption ;
  • Autorisé par son assureur ;
  • Exempté d’un casier judiciaire ;
  • Mentionné dans le contrat signé entre l’école de conduite et le jeune conducteur ;
  • Présent lors de l’évaluation de la dernière étape de la formation initiale du futur jeune conducteur.

Les restrictions de la conduite accompagnée.

La conduite accompagnée est soumise à certaines restrictions. Tout d’abord, le jeune conducteur ne doit pas conduire seul et doit être accompagné d’un conducteur expérimenté à tout moment. De plus, le jeune conducteur doit respecter les limitations de vitesse et s’assurer de conduire en toute sécurité.